Frédéric Pauwels est un photographe belge né en 1974.

Biographie

Je suis Humain

De nombreuses personnes réfugiées prennent leur vie en main, continuent à vivre malgré un parcours pourtant semé d’embûches.

Cette exposition de photographies est le travail du collectif de photographes belges Huma qui s’est associé à Amnesty International pour documenter la faculté de résilience de ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir les violences et les persécutions, et de partir chercher protection, ailleurs. Ces personnes appelées « réfugiées », « migrantes » ou « demandeuses d’asile » qui n’ont eu d’autres choix que celui de rebondir au sein d’une société le plus souvent hostile à leur accueil.

Photographies de Johanna de Tessieres, Olivier Papegnies, Virginie Nguyen Hoang et Frédéric Pauwels

Johanna de Tessières

Biographie

Je suis Humain

De nombreuses personnes réfugiées prennent leur vie en main, continuent à vivre malgré un parcours pourtant semé d’embûches.

Cette exposition de photographies est le travail du collectif de photographes belges Huma qui s’est associé à Amnesty International pour documenter la faculté de résilience de ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir les violences et les persécutions, et de partir chercher protection, ailleurs. Ces personnes appelées « réfugiées », « migrantes » ou « demandeuses d’asile » qui n’ont eu d’autres choix que celui de rebondir au sein d’une société le plus souvent hostile à leur accueil.

Photographies de Johanna de Tessieres, Olivier Papegnies, Virginie Nguyen Hoang et Frédéric Pauwels

Collectif

Je suis Humain

De nombreuses personnes réfugiées prennent leur vie en main, continuent à vivre malgré un parcours pourtant semé d’embûches.

Cette exposition de photographies est le travail du collectif de photographes belges Huma qui s’est associé à Amnesty International pour documenter la faculté de résilience de ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir les violences et les persécutions, et de partir chercher protection, ailleurs. Ces personnes appelées « réfugiées », « migrantes » ou « demandeuses d’asile » qui n’ont eu d’autres choix que celui de rebondir au sein d’une société le plus souvent hostile à leur accueil.

Photographies de Johanna de Tessieres, Olivier Papegnies, Virginie Nguyen Hoang et Frédéric Pauwels