Née en 1987, Virginie Nguyen Hoang est une photographe belge basée au Caire.

Biographie

La cité des morts

La Cité des Mort est un des plus ancien cimetière musulman datant des conquêtes arabes en Egypte. Elle est également devenue un lieu d'habitation pour les plus démunis et nouveaux arrivants du Caire

Fathis est l'assistant d'un entrepreneur de pompes funèbres et travaille dans la Cité des morts depuis 15 ans. Depuis plusieurs années, il vit dans un mausolée accompagné de sa femme et de sa fille de deux ans.

Cherifa est une femme âgée de 36 ans. Souffrante d'un cancer du sein, elle vît dans la Cité des Morts car c’est un des seuls endroits ou elle et son mari peuvent se permettre de payer un loyer et un toit pour leurs 2 enfants.

La Cité des Morts où vivent Fathis et Sherifa est situé à la nécropole d’Arafa sous le Mokattam Hills au sud-est de la capitale d’Égypte. Considéré comme un bidonville qui s'étend sur 6km, la Cité des Morts est comme une petite ville ou l’on y trouve des tombes et des structures de mausolées habités par un demi millions de personnes d’après plusieurs estimations. Une partie des habitants y vit pour se rapprocher des ancêtres, mais la plupart d'entre eux sont venu s’y installer car forcé de quitter le centre du Caire en raison des pressions d'urbanisation et du coût de la vie.

D'autres habitants viennent des zones rurales afin de trouver un emploi tout en payant un loyer médiocre non loin du centre de la capitale. Après plus de 3 décennies sous l'ère Moubarak et un manque d'assainissement et de services, les gens des bidonvilles espéraient de meilleures conditions de vie sous la nouvelle présidence et constitution.

Cependant, depuis la Révolution, le coût de la vie a augmenté et l’économie est à bout de souffle sans compter les pénuries de pétrole et de gaz qui rendent les modes de vie encore plus difficile qu'avant.

Cette histoire raconte les conditions de vie de ces familles qui vivent dans la Cité des Morts à travers le quotidien de Fathis et de Sherifa.