Née en 1987, Virginie Nguyen Hoang est une photographe belge basée au Caire.

Biographie

Gaza: journée avec un pêcheur

A day in the life of a fisherman in Gaza. Une journée dans la vie d'un pêcheur à Gaza.

Majed Mahmoud Mohammed Meqdad is 36 years old and fisherman in Gaza since 18 years. This work is inherited from father to son since several generations. But nowadays, Majed doesn't want his son to be a fisherman « I will feel like a fish out of the water doing something else as a work, but even if I like my job, I don't want my children to be fisherman » says Majed. Indeed, with the Israeli blockade fishermen of Gaza can't fish further than 6 miles (9,6km). « if we could go until 15miles we would have much more fishes and better catch » tells Majed. One day, Majed went a little bit further than 6 miles and met an Israeli boat. Guards on the boat asked him to jump in the sea and directly destroyed his boat. After that, Majed had to stay 1 month in jail at the border with Gaza. Added to this, the economical situation since the war of 2014 has been going down and less people has enough money to buy fish. This is a serie that shows the daily work of Majed and his crew. A passion but also a work with a daily risk to be the target of an Israeli naval fleet. Those images have been taken in November 2014.

Majed Mahmoud Mohammed Meqdad a 36 ans et travaille en tant que pêcheur à Gaza depuis 18 ans. Ce travail se transmet de père en fils depuis plusieurs générations. Mais de nos jours, Majed ne veut pas que son fils devienne pêcheur «Je me sentirais comme un poisson hors de l'eau en faisant autre chose comme travail, mais même si j'aime mon travail, je ne veux pas que mes enfants soient pêcheurs » dit Majed. En effet, avec le blocus israélien de Gaza, les pêcheur ne peuvent pas aller plus loin que 6 miles (9,6km). «Si nous pourrions aller jusqu'à 15 milles, nous aurions beaucoup plus de poissons et de meilleures prises» dit Majed. Un jour, Majed est allé un peu plus loin que 6 miles et a rencontré un bateau israélien. Les gardes sur le bateau lui ont demandé de sauter dans la mer et ont détruit son bateau. Après cela, Majed a séjourné un mois dans une prison israélienne, proche de la frontière avec Gaza. De plus, la situation économique depuis la guerre de 2014 se dégrade et de moins moins de personnes ont les moyens pour s'acheter du poisson. Cette série montre le travail quotidien de Majed et de son équipage. Une passion mais aussi un travail avec un risque quotidien d'être la cible d'une flotte navale israélienne. Ces images ont été prises en novembre 2014.