Gilles Crampes

Biographie

Ashes to ashes

Tu es né poussière et tu retourneras à la poussière. Chronique des crémations au Père Lachaise.

Depuis une trentaine d’années se déroule en France, et dans de nombreux pays occidentaux chrétiens, une révolution sociologique discrète mais révélatrice de l'évolution significative des esprits et des mœurs à propos des pratiques funéraires : le nombre de crémations augmente de façon constante et rapide. Ce véritable phénomène de société, apparemment récent et assurément exponentiel, concerne désormais toutes les franges de la population, aussi bien en termes d'âge que de milieu social. D'une part, l'augmentation importante des communautés asiatiques bouddhistes, hindouistes et shintoïstes amène son lot de pratiques funéraires millénaires et traditionnelles, dont toutefois les rites se heurtent parfois à un encadrement occidental plus pragmatique. D'autre part les occidentaux, religieux ou laïques, se tournent désormais vers une pratique crématiste qui répond à de nombreuses attentes d'ordre spirituel ou plus concret. Or, si l'appréhension des aspects métaphysiques ou religieux de la mort et du devenir de la dépouille reste propre à chacun, il en va de même face à une cérémonie de crémation parfois inattendue et souvent redoutée par l'assistance. En d'autres termes : pour beaucoup, cette pratique nouvelle suscite autant d'inconnues et d'idées reçues que la mort elle-même. Ce reportage a été effectué pendant plus de 8 mois au crématorium du Père Lachaise, premier crématorium de France chronologiquement - ouvert en 1889 - et par le nombre de crémations -en moyenne 4500 par an - site privilégié pour aborder les nombreuses facettes de ce phénomène sensible et exponentiel.